Après avoir effectué une première sortie réussie en mer entre Concarneau et Belle-Île-en-Mer en février dernier, le Piedrabuena a levé l’ancre pour rejoindre l’Argentine. Le Catamaran Z l’a accompagné sur les premiers milles de son trajet pour lui souhaiter bon vent !

ARA-piedrabuena

Crédit photo : https://www.zona-militar.com/

On ne voit pas un patrouilleur hauturier tous les jours !

Nous avons eu la chance de voir de près le Piedrabuena, l’un des trois patrouilleurs hauturiers construits en Bretagne par le groupe Piriou et Naval Group pour la Marine argentine. C’est un bâtiment militaire de 87 mètres de long… soit presque 5 fois la longueur du Catamaran Z : il y a de quoi impressionner !

Faisons plus ample connaissance avec le navire. Un patrouilleur est utilisé par la marine militaire, la douane ou l’administration d’un pays pour veiller au respect de sa souveraineté à l’intérieur de ses eaux territoriales.

Le Piedrabuena sera chargé pour sa part de missions de sauvegarde maritime le long des côtes argentines : secours en mer, surveillance maritime, lutte anti-pollution, mais aussi police de la navigation et des pêches ou lutte contre le narcotrafic. Il est également assez résistant pour naviguer dans les eaux glacées de l’Antarctique.

Mais ce n’est pas tout ! Le Piedrabuena est un patrouilleur hauturier (ou OPV, pour Offshore Patrol Vessel), ce qui signifie qu’il est conçu pour effectuer une grande variété de missions en haute mer.

Il peut atteindre une vitesse supérieure à 20 noeuds, accueillir un équipage de 40 personnes ainsi qu’une vingtaine de passagers supplémentaires. Et on peut même se poser sur le vaisseau en hélicoptère !

C’est sûr que le Catamaran Z ne joue pas dans la même catégorie : il peut atteindre la même vitesse de pointe, mais pour accueillir l’hélicoptère, c’est plus compliqué…

piedrabuena

Un départ arrosé comme il se doit avec nos invités de la marine argentine !

Un peu de culture générale…

C’est l’heure maintenant de l’instant culturel : savez-vous comment on nomme les navires militaires ? Le nom complet du navire est “A.R.A. Piedrabuena (P-52)”.

  • A.R.A. veut dire Armada de la República Argentina (marine de la république argentine)
  • Piedrabuena est le nom qui a été choisi d’après Luis Piedra Buena, un explorateur et officier de marine argentin qui a vécu au 19ème siècle.
  • Le P signifie que le navire est un patrouilleur.
  • Quant au 52, il correspond au numéro de coque, selon un système de numérotation adopté en 1951 par plusieurs marines de l’OTAN et du Commonwealth, puis plus tard par une série d’autres pays, dont l’Argentine. 

Les deux prochains navires qui seront livrée à la marine argentine seront baptisés ARA Almirante Storni (P-53) et ARA Almirante Cordero (P-54). Vous voilà désormais incollables !

Nous sommes très heureux d’avoir vécu cette expérience inédite, en compagnie de représentants de la Marine argentine et du constructeur du navire : « Ce fut un excellent moment pour les équipes et nos amis argentins qui poursuivent leur traversée sans encombre pour rejoindre leur port base ».

Et si vous étiez à bord du Catamaran Z la prochaine fois que nous accompagnons le départ d’un navire d’exception ? Contactez-nous pour en savoir plus !